Suivez-nous

Actualité

Convocation de Marcel Diagne à la DIC -Toute la vérité…

Publié

sur


Diene Marcel Diagne
Diene Marcel Diagne

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Ce Jeudi 19 Novembre 2020,les sénégalais se sont réveillé avec l’information du journal Lieration qui a publié dans sa Une  » Marcel Diagne, le promoteur de Diamniadio Lake City à la DIC.

La rédaction du journal « L’Observateur », repris par Sanslimitesn, révèle enfin la vérité sur cette histoire d’escroquerie qui en réalité concernait un de ses proches. Selon l’OBS : C’est un chèque de 26 millions que Marcel Diagne a signé, hier jeudi, à la division des investigations criminelles (DIC) pour clore un incident qui remonte à Novembre2019.En clair un de ses fournisseurs a donné en garantie deux chèques de la société SEMER GROUP chez un commerçant à qui il devait de l’argent de l’argent avant de prendre la fuite. Et commerçant a jeté son dévolu sur la société SEMER GROUP, puisqu’il était dans l’incapacité de retirer les chèques dans les banques. Pour préserver l’mage de la société et un de ses associés Moustapha Diop, cités dans l’affaire, Marcel Diagne a payé de sa poche ladite somme, hier matin, en attendant que le fugitif soit arrêté.

Sanslimitesn avec L’OBS



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Emigration clandestine : « Ce phénomène demande une meillleure éducation pour … »

Publié

sur


Le
ministre des finances et du budget a entamé avec les parlementaires,
depuis ce matin, le marathon budgétaire qui va consacrer le budget de
l’année 2020-2021. 

Précédemment
dans les discussions avec la commission des finances, le ministre
Abdoulaye Daouda Diallo avait évoqué plusieurs point d’actualité,
notamment, le phénomène de l’émigration clandestine. Il considère que
chacun doit jouer sa partition.

« Il
s’agit donc d’un problème d’éducation et de tradition car, dans son
Fouta natal par exemple, un homme ne peut être considéré comme mature
tant qu’il n’a pas voyagé », déclare Abdoulaye Daouda Diallo.

De
plus, le ministre des finances et du budget estime que « l’essentiel
des jeunes migrants abandonne un emploi pour tenter l’aventure ».

À
l’en croire, « la migration clandestine est un phénomène mondial, mais
elle doit être encadrée et se faire dans les meilleures conditions de
sécurité garantissant la vie humaine ». Ainsi, il propose « qu’une
meilleure éducation soit envisagée, surtout à l’égard des
investissements massifs du président de la République dans
l’agriculture, l’élevage, mais également dans les infrastructures de
transformation des produits afin d’inverser la tendance et la fiction de
l’exode rural ».



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »

Publié

sur


(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

(Urgent) Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun – La musique sénégalaise en Deuil

Publié

sur


Sanslimitesn vient d’apprendre une triste nouvelle. L’artiste Djamil Thiam est décédé ce jeudi 26 novembre, en Suède où il suivait des soins médicaux depuis quelques mois.

D’après nos confrères de Senegaalnet, la triste nouvelle a été donnée par son fils, qui l’avait fait évacuer.

Chanteur de grand talent révélé au grand public par le célébrissime « Diara na Mbaye », Djamil faisait partie de la famille des batteurs de tama, avec les Assane Thiam, feu Mamané Fall, etc.

Longtemps installé en Gambie, il était rentré en 1994 après le coup d’Etat de Yaya Jammeh. Pour ensuite repartir vivre en Espagne.

Il a marqué son monde autant par son talent que son commerce facile et son haut sens de l’amitié.

L’article (Urgent) Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun – La musique sénégalaise en Deuil est apparu en premier sur Buzzclic.



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion