Suivez-nous

Actualité

CAN U20 – Les Lionceaux débutent face à la Sierra-Leone, 16h, à Lat Dior : En route pour «Mauritanie 2021» !

Publié

sur


Le tournoi U20 qualificatif de l’Ufoa A débute cet après-midi à Thiès avec les Lion­ceaux qui ouvrent le bal face à la Sierra-Leone, à 16h dans la Poule A. Un tournoi regroupant 6 équipes avec une seule place qualificative pour «Mauritanie 2021».

Le tournoi U20 de l’Ufoa A va démarrer ce vendredi, à 16h, au stade Lat Dior de Thiès, avec le match Sénégal-Sierra Leone, deux pays qui partagent la même poule avec la Gambie.
L’enjeu de ce tournoi que le Sénégal accueille du 20 au 29 novembre, est une qualification pour la prochaine Can que la Mauritanie va abriter en 2021. Du coup, la bataille sera âpre si on sait que 6 équipes sont en lice pour une seule place qualificative que le Sénégal ne veut lâcher pour rien au monde.
Et pour y arriver, le coach des U20, Youssouph Dabo, a ratissé large en dévoilant une liste de 28 joueurs. Une liste assez intéressante avec les présences de Alpha Dionkou, Dion Lopy et autres. Ce dernier qui sera le capitaine, est très attendu et se dit conscient de l’enjeu.
«Notre objectif est clair, on veut participer à la prochaine Can en Mauritanie. Et pour cela, il faut qu’on remporte la victoire finale. Nous sommes prêts pour affronter nos adversaires», rassure à wiwsport le finaliste malheureux de la dernière édition au Niger. Qui ajoute : «Tout se passe bien. Le groupe est serein et il y a tout ce qu’il faut. Nous avons fait une très bonne préparation et nous sommes impatients de le prouver sur le terrain. Nous sommes là pour le Sénégal. L’essentiel est que tout le monde soit au même niveau, locaux comme expatriés, pour pouvoir avancer ensemble et gagner ensemble.»
Pour la Poule B, les débats débutent demain samedi avec les affiches Mali-Guinée Bissau et Guinée-Mauritanie. Le Sénégal retrouve les terrains dimanche face à la Gambie.



via LeQuotidien

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Fouta : Une foule immense accompagne Samba “Abidjan” à sa dernière demeure (vidéo)

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Blaise Pascale Cissé fait la leçon à Néné Fatoumata Tall…

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Aida Mbodj à l’assemblée « Nous déplorons le manque de transparence de la DER »

Publié

sur


Aida Mbodj

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Lors du vote de la loi de finances 2021, la députée Aida Mbodj s’est interrogée sur la transparence des financements de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der). Elle demande au coordonnateur Papa Amadou Sarr de procéder à la publication de la liste des bénéficiaires des financements.

« Nous déplorons le manque de transparence avec cette structure de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide. Elle avait annoncé la mise en place de guichet unique dans les différents départements, pour le dépôt, mais aussi un comité de sélection et de suivi, mais ces initiatives sont loin d’être une réalité », dénonce Aïda Mbodj qui soulignera au passage la nécessité d’une évaluation de ce qui a été fait de ces 57 milliards dépensés pour les jeunes.

D’ailleurs, poursuit-elle, des responsables de femmes et tant d’autres organisations ont demandé la liste des bénéficiaires, mais jusque-là, rien n’est fait. Elle renseigne avoir demandé au coordonnateur Papa Amadou Sarr de montrer la liste des Sénégalais qui ont profité des financements.

Selon elle, le coordinateur de la Der a argué que les financements ont été donnés à ceux qui ont pris les pirogues pour rejoindre l’Europe. Et tout le monde sait que la plupart des jeunes qui ont pris les pirogues sont morts en mer. Ce qui veut dire qu’il n’y aura « aucune preuve par rapport à cet argumentaire aussi léger ».

« Je demande également l’évaluation des financements, et les études d’impact. Car aujourd’hui, les jeunes sont privés de financements, sans compter les inondations. Maintenant, il ne leur reste que les pirogues pour rejoindre l’Europe. Ils ne voient rien du tout. Vous devez rendre des comptes. Il y a une gestion partisane de la Der. Les financements profitent seulement aux militants », clame Aïda Mbodj.

La députée à également souligné les difficultés que les étudiants des universités, particulièrement ceux de Bambey traversent, non sans inviter l’État à investir davantage.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion