Suivez-nous

Actualité

Belge tuée à Thiès : L’histoire jamais racontée de Josée Christiane

Publié

sur


D’après des confidences recueillies par L’Observateur, Josée Christiane, la Belge tuée par son époux sénégalais, était une coiffeuse professionnelle.
Selon le journal, elle tenait son salon dans sa ville, à Anderlecht, une des communes de la région de Bruxelles.
Un grave accident de la route l’a empêchée d’exercer son métier. Elle a eu des problèmes de colonne vertébrale et ne pouvait pas rester debout très longtemps.
Elle rate ainsi toutes ses reconversions professionnelles et vit de ses indemnités de chômage dans son appartement à une chambre à Anderlecht.
Avant de rencontrer son mari sénégalais M. G. Sarr, Josée s’était mariée, dans un premier temps, à un Congolais établi à Bruxelles.
L’union a duré le temps d’une rose. En 1995, elle effectue un voyage en Côte d’Ivoire. Après 6 ans de mariage, le divorce est prononcé.

D’après des confidences recueillies par L’Observateur, Josée Christiane, la Belge tuée par son époux sénégalais, était une coiffeuse professionnelle.
Selon le journal, elle tenait son salon dans sa ville, à Anderlecht, une des communes de la région de Bruxelles.
Un grave accident de la route l’a empêchée d’exercer son métier. Elle a eu des problèmes de colonne vertébrale et ne pouvait pas rester debout très longtemps.
Elle rate ainsi toutes ses reconversions professionnelles et vit de ses indemnités de chômage dans son appartement à une chambre à Anderlecht.
Avant de rencontrer son mari sénégalais M. G. Sarr, Josée s’était mariée, dans un premier temps, à un Congolais établi à Bruxelles.
L’union a duré le temps d’une rose. En 1995, elle effectue un voyage en Côte d’Ivoire. Après 6 ans de mariage, le divorce est prononcé.

D’après des confidences recueillies par L’Observateur, Josée Christiane, la Belge tuée par son époux sénégalais, était une coiffeuse professionnelle.
Selon le journal, elle tenait son salon dans sa ville, à Anderlecht, une des communes de la région de Bruxelles.
Un grave accident de la route l’a empêchée d’exercer son métier. Elle a eu des problèmes de colonne vertébrale et ne pouvait pas rester debout très longtemps.
Elle rate ainsi toutes ses reconversions professionnelles et vit de ses indemnités de chômage dans son appartement à une chambre à Anderlecht.
Avant de rencontrer son mari sénégalais M. G. Sarr, Josée s’était mariée, dans un premier temps, à un Congolais établi à Bruxelles.
L’union a duré le temps d’une rose. En 1995, elle effectue un voyage en Côte d’Ivoire. Après 6 ans de mariage, le divorce est prononcé.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

(Portrait ) Aziz Ndiaye – Homme d’affaires prospère, père de famille : L’incarnation du renouveau industriel au Sénégal

Publié

sur


L’ex promoteur de lutte Aziz Ndiaye fait parlé de lui en bien notamment dans les foyers religieux. Homme d’affaires prospère, Aziz comme l’appelle affectueusement ses proches, la mystique du travail en bandoulière, poursuit son petit bonhomme de chemin. Connu pour sa générosité légendaire, il projette de mettre gracieusement en perspective de la Tamxarit, quelque 150 boeufs à  la disposition de ses frères musulmans, sans distinction de confrérie.

L’ex promoteur de lutte Aziz Ndiaye fait parlé de lui en bien notamment dans les foyers religieux. Homme d’affaires prospère, Aziz comme l’appelle affectueusement ses proches, la mystique du travail en bandoulière, poursuit son petit bonhomme de chemin. Connu pour sa générosité légendaire, il projette de mettre gracieusement en perspective de la Tamxarit, quelque 150 boeufs à  la disposition de ses frères musulmans, sans distinction de confrérie.

L’ex promoteur de lutte Aziz Ndiaye fait parlé de lui en bien notamment dans les foyers religieux. Homme d’affaires prospère, Aziz comme l’appelle affectueusement ses proches, la mystique du travail en bandoulière, poursuit son petit bonhomme de chemin. Connu pour sa générosité légendaire, il projette de mettre gracieusement en perspective de la Tamxarit, quelque 150 boeufs à  la disposition de ses frères musulmans, sans distinction de confrérie.






Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

IDOLES – Saison 7 – Episode 39 **VOSTFR**

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Vidéo – Awa Baldé pète les plombs et répond sévèrement à Adamo

Publié

sur


Vidéo – Awa Baldé pète les plombs et répond sévèrement à Adamo



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion