Suivez-nous

Actualité

« Barsa wala Barsakh » : « Les gamins vomissent et ressemblent à des vampires… »

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

En début de semaine alors qu’une partie des Sénégalais décrétaient un deuil virtuel pour ceux qui ont péri en mer dans l’entreprise d‘émigration, Doudou Sène plongeur professionnel, engagé dans le sauvetage en mer aux îles Canaries décrit les conditions dans lesquelles les migrants font leur périlleux voyage.

Sur les colonnes du journal Observateur, il indique que plus de la moitié des pirogues qui arrivent jusqu’aux Canaries chavirent. Simplement parce que les migrants fatigués sont impatients de débarquer.

Lorsqu’ils voient un bateau de sauvetage, au lieu d’attendre sagement, ils se mettent tous à aller d’un côté de la pirogue pour accoster les sauveteurs. Ce qui fait couler l’embarcation. Il y a en au maximum 5 qui savent nager, le reste coule très rapidement.

Doudou Sène explique que s’il plonge dans les eaux, il repêche beaucoup de corps  sans vie. Il explique aussi que les gamins meurent aussi de déshydratation.  Ils vomissent tellement qu’ils ressemblent à des vampires lors de la traversée en mer.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Témoignage de Iran Ndao : « Quand Youssou fêtait son milliard, je quémandais… » (vidéo)

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Témoignage de Iran Ndao : « Quand Youssou fêtait son milliard, je quémandais… »



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Sénégal-Bilan-Covid-19 : un (01) décès annoncé ce dimanche

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Bagarre à l’Hémicycle : Alioune Badara Diouf et Abdou Bara Doly se donnent en spectacle (vidéo)

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Insultes et bagarre ont rythmées l’hémicycle ce samedi 28 novembre. Les  députés Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly et Alioune Badara Diouf  se sont donnés en spectacle dans le hall de l’Assemblée Nationale. C’était  en marge du passage du Ministre de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire Zahra Iyane Thiam. 

Lors du vote du budget ministère de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire, le député Bokk Guiss Guiss du département de Mbacké Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly a, en un moment donné de son speech, versé dans de ce qu’on pourrait qualifier de l’autoglorification, selon Les Echos.

A l’origine…

” …Je ne peux me permettre de faire certaines choses parce que je suis un religieux, un ‘kilifeu’ (notable) et un ‘domou daara’ (enfant de l’école coranique) …“, a fait savoir le marabout politiciens. Avant que son collègue député Alioune Badara Diouf de l’Apr ne lui fait la remarque “ak truand (il faut ajouter truand dans ton énumération).“. Très fâché face à cet affront, le Mbacké-Mbacké rétorque “man ak sa Baye ak sa Yaye (Si je suis un truand, ton père et ta mère le sont autant)“.

Les choses ont dégénéré par la suite. Les deux députés ont transformé l’Hémicycle en un ring de boxe. Ils se sont battus et insultés comme de petits enfants, selon la même sources. Les journalistes ont été interdits de filmer la scène.

Regardez :



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion