Suivez-nous

Actualité

Aida Mbodj à l’assemblée « Nous déplorons le manque de transparence de la DER »

Publié

sur


Aida Mbodj

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Lors du vote de la loi de finances 2021, la députée Aida Mbodj s’est interrogée sur la transparence des financements de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der). Elle demande au coordonnateur Papa Amadou Sarr de procéder à la publication de la liste des bénéficiaires des financements.

« Nous déplorons le manque de transparence avec cette structure de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide. Elle avait annoncé la mise en place de guichet unique dans les différents départements, pour le dépôt, mais aussi un comité de sélection et de suivi, mais ces initiatives sont loin d’être une réalité », dénonce Aïda Mbodj qui soulignera au passage la nécessité d’une évaluation de ce qui a été fait de ces 57 milliards dépensés pour les jeunes.

D’ailleurs, poursuit-elle, des responsables de femmes et tant d’autres organisations ont demandé la liste des bénéficiaires, mais jusque-là, rien n’est fait. Elle renseigne avoir demandé au coordonnateur Papa Amadou Sarr de montrer la liste des Sénégalais qui ont profité des financements.

Selon elle, le coordinateur de la Der a argué que les financements ont été donnés à ceux qui ont pris les pirogues pour rejoindre l’Europe. Et tout le monde sait que la plupart des jeunes qui ont pris les pirogues sont morts en mer. Ce qui veut dire qu’il n’y aura « aucune preuve par rapport à cet argumentaire aussi léger ».

« Je demande également l’évaluation des financements, et les études d’impact. Car aujourd’hui, les jeunes sont privés de financements, sans compter les inondations. Maintenant, il ne leur reste que les pirogues pour rejoindre l’Europe. Ils ne voient rien du tout. Vous devez rendre des comptes. Il y a une gestion partisane de la Der. Les financements profitent seulement aux militants », clame Aïda Mbodj.

La députée à également souligné les difficultés que les étudiants des universités, particulièrement ceux de Bambey traversent, non sans inviter l’État à investir davantage.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Sirops et comprimés pour grossir : Une fille de 20 ans meurt à Pikine

Publié

sur


C’est une jeune dame dépitée qui est entrée en contact avec Seneweb pour expliquer les raisons du décès d’une de ses cousines, ce mercredi 20 janvier 2021. A. T. révèle qu’elle est morte après avoir eu une overdose de sirops et de comprimés supposés aider à prendre du poids.
Elle enflait…
Âgée d’une vingtaine d’années, la jeune fille habitant à Pikine préparait l’arrivée de son mari établi en Europe. Selon les dires de A. T., «ma cousine, qui se sentait trop mince, a commencé à prendre des comprimés et des sirops pour grossir. Ce, afin d’accueillir son mari qui doit arriver samedi prochain à Dakar».
 
Ainsi, toujours d’après A. T., «elle a commencé à prendre du poids après 20 jours d’utilisation, mais elle ressemblait plus à une personne qui enflait qu’à une personne qui grossissait de manière normale. Après un mois d’utilisation, elle est tombée malade. Conduite à l’hôpital, elle a juste été perfusée, mais on ne nous a pas donné les raisons de sa maladie».
 
Au fil des jours, la défunte, qui continuait à prendre comprimés et sirops, voyait son état de santé se dégrader de jour en jour. «C’est ainsi que mercredi passé, elle a eu un malaise. Conduite à l’hôpital, elle est décédée quelques heures après. C’est le médecin qui nous a dit qu’elle souffrait de diabète et nous a demandé ce qu’elle prenait comme médicaments ou produits alimentaires. Sur ce, on lui a fait savoir que notre cousine buvait des sirops et des comprimés pour grossir. Le docteur nous a alors dit que c’est la cause de sa mort, car avec sa maladie, elle ne devait pas ingurgiter n’importe quel médicament. Ces comprimés et sirops ont aggravé son diabète», raconte A. T.
 
Des produits qui se vendent sans avis médical 
 
Les produits pour grossir pullulent ces dernières années sur le marché sénégalais. Sur les réseaux sociaux, dans la rue, nombreux sont les vendeurs qui les proposent. Suppositoires, gélules, sirops ou comprimés : tous les moyens sont bons pour avoir des seins, fesses et hanches.
 
Ces produits se vendent sans notice, ni prescription médicale. Les prix varient entre 5 000  et 25 000 F Cfa. Une aubaine pour les commerçants à la quête de gains.
 
 
Issus du Maghreb ou fabriqués ici même, peu d’utilisatrices connaissent réellement le contenu de ces comprimés, sirops, suppositoires ou gélules. L’essentiel, pour elles, est de grossir, ce à leurs risques et périls.

L’article Sirops et comprimés pour grossir : Une fille de 20 ans meurt à Pikine est apparu en premier sur Buzzclic.



BuzzClics

Continuer La Lecture

Actualité

(Vidéo) Griff Sougou pris dans son propre piège apres ses fausses accusations sur Sankara Mbaye,Ndiolé et Mo Gates! Il insulte « Niom nieup sene l***f … »

Publié

sur








Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Serigne Mbaye Thiam exaspère : il appelle Paris pour réclamer les notes de Diary Sow

Publié

sur


Mais Serigne Mbaye Thiam, indémontable et déterminé à se présenter en sauveur de la jeune Diary, qui l’appellerait « tonton », a réclamé les notes de la jeune Diary. « Ah non, je ne peux pas vous donner ses notes, vous n’êtes ni son parent ni son tuteur, les notes sont personnelles ». Face à l’insistance du ministre socialiste, M. Bakhoum est resté droit dans ses bottes en lui opposant un refus ferme : « Je ne le ferai pas. Si vous voulez ses notes, appelez son lycée ». C’est à se demander pourquoi Serigne Mbaye Thiam, qui venait d’avoir un long échange avec Diary Sow, ne lui a pas demandé ses notes directement.
L’affaire gêne au plus haut point puisque le ministre des Affaires étrangères, le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur son court-circuités, qui ne comprennent pas comment Serigne Mbaye Thiam peut, de lui-même, appeler un de leurs collaborateurs pour lui réclamer des documents.

Mais Serigne Mbaye Thiam, indémontable et déterminé à se présenter en sauveur de la jeune Diary, qui l’appellerait « tonton », a réclamé les notes de la jeune Diary. « Ah non, je ne peux pas vous donner ses notes, vous n’êtes ni son parent ni son tuteur, les notes sont personnelles ». Face à l’insistance du ministre socialiste, M. Bakhoum est resté droit dans ses bottes en lui opposant un refus ferme : « Je ne le ferai pas. Si vous voulez ses notes, appelez son lycée ». C’est à se demander pourquoi Serigne Mbaye Thiam, qui venait d’avoir un long échange avec Diary Sow, ne lui a pas demandé ses notes directement.
L’affaire gêne au plus haut point puisque le ministre des Affaires étrangères, le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur son court-circuités, qui ne comprennent pas comment Serigne Mbaye Thiam peut, de lui-même, appeler un de leurs collaborateurs pour lui réclamer des documents.

Mais Serigne Mbaye Thiam, indémontable et déterminé à se présenter en sauveur de la jeune Diary, qui l’appellerait « tonton », a réclamé les notes de la jeune Diary. « Ah non, je ne peux pas vous donner ses notes, vous n’êtes ni son parent ni son tuteur, les notes sont personnelles ». Face à l’insistance du ministre socialiste, M. Bakhoum est resté droit dans ses bottes en lui opposant un refus ferme : « Je ne le ferai pas. Si vous voulez ses notes, appelez son lycée ». C’est à se demander pourquoi Serigne Mbaye Thiam, qui venait d’avoir un long échange avec Diary Sow, ne lui a pas demandé ses notes directement.
L’affaire gêne au plus haut point puisque le ministre des Affaires étrangères, le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur son court-circuités, qui ne comprennent pas comment Serigne Mbaye Thiam peut, de lui-même, appeler un de leurs collaborateurs pour lui réclamer des documents.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion