Suivez-nous

Actualité

3 heures du matin, j’ai surpris ma femme assise sur une natte en compagnie d’un autre homme –

Publié

sur


I. Diallo, qui soupçonnait sa femme d’adultère, lui a planté plusieurs coups de couteau. Il est revenu sur les faits, face au juge.

C’est une affaire assez délicate qui a été jugée au tribunal de Louga. En effet, I. Diallo, qui est accusé d’avoir asséné plusieurs coups de couteau à son épouse, faisait face au Juge. Devant la barre, l’accusé n’a pas nié les faits. Mais, il a chargé son épouse pour se tirer d’affaire.

«Cette nuit-là, quand je me suis réveillé aux environs de 3 heures du matin, j’ai surpris ma femme assise sur une natte en compagnie d’un autre homme. Ils étaient très serrés. Son compagnon a pris la fuite lorsqu’il a senti ma présence. Je l’ai poursuivi dans la pénombre sans pouvoir l’attraper. Quand je suis revenu, j’ai injurié ma femme et elle a répliqué. Je lui ai alors donné une gifle. Contre toute attente, elle m’a donné un violent coup de bâton. j’ai perdu contrôle et lui ai asséné trois coups de couteau mais je n’avais pas l’intention de la tuer», plaide l’accusé.

Il jure que son intention n’était pas de tuer sa femme. Son avocat a plaidé la disqualification des faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 60 jours. L’épouse de M. Diallo, qui a survécu à cette épreuve, réfute l’accusation de son mari: «Je n’ai jamais entretenu de liaison coupable avec un autre homme», a-t-elle déclaré.

Finalement, la chambre criminelle, présidée par le Juge Madické Diop, a condamné I. Diallo à 5 ans de prison, rapporte L’Observateur. Les faits ont été disqualifiés en tentative de meurtre.





Sanslimites

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

BAVURE POLICIÈRE – UN APPRENTI GRIÈVEMENT BLESSÉ PAR UN AGENT DE LA CIRCULATION

Publié

sur




Un policier, en service au poste de Sicap Mbao, au rond-point Mame Diarra de Fass Mbao a assommé d’un coup d’objet contondant un jeune apprenti-chauffeur, qui s’est brusquement affalé sur la chaussée. Selon « Les Echos » comme si cela ne suffisait pas, le flic a donné un violent coup de pied au garçon inerte sur le sol.

D’après le journal, le seul tort de la victime est d’avoir interdit au limier d’insulter son frère, qui ne portait pas de masque dans le car-rapide. « L’agent l’a interpellé et lui a demandé son masque. Ce dernier avoue son forfait, bat sa coulpe et lui rétorque détenir son masque par-devers lui, mais sans pour autant le montrer au policier. L’homme en tenue s’est senti nargué et, il s’est mis à abreuver d’insanités le récalcitrant. Le jeune frère de celui-ci peste, intervient et interdit l’agent d’insulter son grand frère. Piqué au vif par cette marque, le policier donne un violent coup à l’apprenti-chauffeur avec un objet contondant. Ce dernier s’écroule brusquement », raconte-t-on dans le journal qui a interrogé des témoins oculaires des faits.

Puis, quand des témoins se sont ouvertement indignés en critiquant l’attitude du policier, un autre agent de police est venu à sa rescousse, en brandissant une pompe à gaz asphyxiant tirée de leur véhicule, et a pulvérisé dans l’air. Un des témoins a été conduit au poste de police pour audition tandis que l’apprenti-chauffeur, gravement blessé et inerte, a été acheminé en catastrophe à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.

EMEDIA



Dakarbuzz

Continuer La Lecture

Actualité

Un camion de phosphate se renverse sur le péage

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Arrêt sur image: Pape Sidy Fall en mode crane rasé « Ndèl Bou Set Wicc »

Publié

sur






Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion