Suivez-nous

Actualité

(05 Photos)Prince Mbacké, “le marabout jet-setteur” signe son “come-back”…

Publié

sur

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Fouta : Une foule immense accompagne Samba “Abidjan” à sa dernière demeure (vidéo)

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Blaise Pascale Cissé fait la leçon à Néné Fatoumata Tall…

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Aida Mbodj à l’assemblée « Nous déplorons le manque de transparence de la DER »

Publié

sur


Aida Mbodj

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Lors du vote de la loi de finances 2021, la députée Aida Mbodj s’est interrogée sur la transparence des financements de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der). Elle demande au coordonnateur Papa Amadou Sarr de procéder à la publication de la liste des bénéficiaires des financements.

« Nous déplorons le manque de transparence avec cette structure de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide. Elle avait annoncé la mise en place de guichet unique dans les différents départements, pour le dépôt, mais aussi un comité de sélection et de suivi, mais ces initiatives sont loin d’être une réalité », dénonce Aïda Mbodj qui soulignera au passage la nécessité d’une évaluation de ce qui a été fait de ces 57 milliards dépensés pour les jeunes.

D’ailleurs, poursuit-elle, des responsables de femmes et tant d’autres organisations ont demandé la liste des bénéficiaires, mais jusque-là, rien n’est fait. Elle renseigne avoir demandé au coordonnateur Papa Amadou Sarr de montrer la liste des Sénégalais qui ont profité des financements.

Selon elle, le coordinateur de la Der a argué que les financements ont été donnés à ceux qui ont pris les pirogues pour rejoindre l’Europe. Et tout le monde sait que la plupart des jeunes qui ont pris les pirogues sont morts en mer. Ce qui veut dire qu’il n’y aura « aucune preuve par rapport à cet argumentaire aussi léger ».

« Je demande également l’évaluation des financements, et les études d’impact. Car aujourd’hui, les jeunes sont privés de financements, sans compter les inondations. Maintenant, il ne leur reste que les pirogues pour rejoindre l’Europe. Ils ne voient rien du tout. Vous devez rendre des comptes. Il y a une gestion partisane de la Der. Les financements profitent seulement aux militants », clame Aïda Mbodj.

La députée à également souligné les difficultés que les étudiants des universités, particulièrement ceux de Bambey traversent, non sans inviter l’État à investir davantage.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion