C’est Ousseynou Sakho, secrétaire général du ministère de l’élevage qui confirme le manque de béliers constaté par les Sénégalais pour cette fête de Tabaski. Et il explique cette situation par une volonté des éleveurs d’amener moins à cause des expériences des années récentes. « Le problème c’est qu’il y a eu un très grand nombre de moutons invendus ces trois dernières années. En 2018, il y a eu 153 203 invendus et 157 212 l’année d’avant. Nous avions toutes les peines du monde pour les convoyer pour le retour. Cette année, les éleveurs ont simplement décidé d’amener moins de moutons et cela, on n’y peut pas grand-chose » a-t-il déclaré sur les antennes de la RFM

DakarXibar avec Xibaaru