En grève illimitée depuis 72 douze heures, la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) a déclaré ce samedi 5 septembre, le maintien de leur mot d’ordre. Elle s’insurge conte la volonté du ministre de l’enseignement supérieur, Cheikh Oumar Anne d’orienter 5000 nouveaux bacheliers à l’Université Gaston Berger (UGB).
Les grévistes exigent ainsi la livraison de 2000 lits ainsi que le démarrage des travaux du bloc administratif et pédagogique. Condition sine qua non, selon Aboubacry Sall, président de séance de leur point de presse, pour accueillir les bacheliers. Ils exigent au ministre, l’orientation de 2300 étudiants.

Levée du mot d’ordre ?
Le seul déterminant pour lever le mot d’ordre, a expliqué M. Sall, « c’est la satisfaction de l’ensemble des points de revendication, la réalisation de la voirie interne, la réhabilitation du restaurant Universitaire, le paiement des bourses de tous les étudiants omis, le démarrage du grand projet d’assainissement dont l’ordre de service a été remis depuis octobre 2018« .

Combat
Les étudiants n’entendent pas démordre. Ce, « tant qu’il restera une seule parcelle de pouvoir » dans leur plateforme revendicative. M. Sall a aussi promis la poursuit du combat pour « la justice » pour leur camarade Fallou Séne.

DakarXibar avec Senegaldirect

Auteur

Laisser un commentaire